mardi 21 avril 2009

Yes, we Cannes!

Pour chaque groupe d’humains, l’arrivée des beaux jours est annoncée par un événement bien particulier : pour les japonais, c’est la floraison des Sakura, pour les Tunisiens, c’est la réapparition des machmoums et de leurs vendeurs déambulants et pour les Parisien, c’est la réapparition des terrasses, et l’éclat des jolies demoiselles qui les occupent.
Pour les cinéphiles, c’est bien évidemment, l’annonce de la sélection officielle du festival de Cannes qui donne le la ! La connaissance de cette liste crée toujours d’étranges réactions chez ce groupe: ils râlent, ils approuvent, ils s’étonnent et ils spéculent...bref, ils sont excités !

D’abord, les cinéphiles commencent par râler : « le film d’ouverture est trop commercial »! bah oui on ne s’y fait toujours pas. Après Besson et Spielberg, on nous annonce Pixar pour inaugurer la montée des marches ! Décidément les temps changent, mais bon, tant que ça reste cantonné à l’ouverture..

Ensuite, ils approuvent. Plus qu’un festival, Cannes est un club constitué d’une petite cinquantaine de réalisateurs que Gilles Jacob fait tourner au plaisir des festivaliers. Les noms de Almodovar, Ken Loach, Lars von Trier et Won Kar Wai, entre autres, reviennent souvent sur la croisette, ou on attend avec impatience leur production de l’année…

L’arrivée d’intrus intrigue et étonne nos amis les cinéphiles. Le festival ne bombarde pas une jeune iranienne ou un prodige mexicain en sélection officielle par hasard ! Ils espèrent donc y découvrir le futur Tarantino! (sélectionné pour son premier long -Réservoir Dogs-, Palme d’or pour son second -Pulp fiction- et depuis membre du club cannois).

Enfin, les cinéphiles commencent déjà à spéculer. On va d’abord analyser la personnalité du président du Jury et essayer d’imaginer ses préférences. Avec Cronenberg, Sean Penn ou Tarantino, on s’etait trompé. Serait-ce plus aisé avec Isabelle Huppert ? Ensuite, on va scruter le planning car les vainqueurs sont souvent proches du premier week-end, paroxysme du festival. Enfin, on va appliquer une logique des jeux à répétition, par exemple « si Ken Loach a remporté la palme il y a trois ans, il est peu probable qu’il la remporte à nouveau ».

Bref, à deux jours de cette annonce, les cinéphiles sont sur leurs starting blocks.


Yes we Cannes

4 commentaires:

BYRSA a dit…

Moi je râle après ! :)
pour l'ouverture de cette année c'est l'adaptation du Film millenium qui est prévu ! http://madame.lefigaro.fr/news/2052-millenium-en-ouverture-du-festival-de-cannes

BYRSA a dit…

l'adaptation du livre ( du premier tome de la trilogie plus précisément ) je veux dire ;)

Mad Djerba a dit…

Cannes, c'est toujours des vibrations garanties ! J'adore...

francois a dit…

C'est aussi une manifestation de l'industrie du cinéma. La quinzaine des réalisateurs, le marché du film, etc. Toute l'industrie du cinéma débarque à Cannes. C'est aussi le moment ou les américains sont reçus par les européens... n'est pas le festival international de Cannes. Et puis plein de soirées, whouhou!!! (bon j'y vais pas mais...)