lundi 24 mars 2008

Histoire Graphique - 1920 – 1934 : Le Destour

La publication de « La Tunisie Martyre » par Cheikh Thaalbi à Paris en 1919 est le catalyseur de cette nouvelle phase, suivie par la création du Destour en février 1920.

Le parti réclamait l’émancipation du peuple Tunisien des liens de l’esclavage et l’octroi d’une constitution acceptée par le Bey, lui accordant le droit de se gouverner exclusivement par lui même.  Privé de son chef historique, en exil, le parti sera longtemps dirigé par des proches de celui-ci tels que Ahmed Essafi et Salah Farhat. Bien que bourgeois, le parti réussit à établir environ 80 cellules à travers tout le pays

Pendant cette période, on verra également naître la CGTT sous le leadership de Mohammed Ali et Hammi. C ‘est aussi pendant cette période que Tahar Hadded écrira « les travailleurs Tunisiens » et « Notre femme ».

Mais en mars 1934, un désaccord entre la direction du parti et un groupe de jeunes militants amena a une scission lors du congres de Ksar Helal

…to be continued…

1 commentaire:

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

je ne veux paraître pinailleur sur les bords mais cette démarche me séduit quand même, j'aurais souhaité te voir intégrer les aspects relatifs à la "résistance" culturelle tels l'action de contestations des étudiants de la zitouna, ainsi que le background de la vie littéraire journalistique et associative, qui pesaient d'un certain poids dans l'emmergeance du mouvement national.