lundi 19 mai 2008

Problème de langage

Je ne sais pas vous, mais moi, je suis devenu insensible à un certain registre du vocabulaire arabe dont voici un échantillon :

 مكوينات المجتمع الوطني/ المدني, المسار الاصلاحي, تعزيز أركان الديمقراطية / تكريس أسس الديمقراطية, التنمية  الشاملة, تظافر الجهود, مشروع حظاري, حوار بناء, تفعيل دور الشباب,الخيارات الجوهرية, الانتاج و الانتاجية ، إلخ. . 

La liste est encore longue, mais ces mots qui constituent la matrice sémantique de la doctrine officielle, sont malheureusement devenus inaudibles.

Si vous essayez de traduire un discours officiel (ou un slogan) en Français, en Anglais, ou même en Arabe style Al Jazira, vous verrez qu’il gagnera en sens et en lisibilité.

Il va sans dire que les personnes non ou peu instruites n’ont aucun moyen d’accéder au sens : je serai curieux de voir des statistiques qui montrent combien de personnes saisissent tout ce qui se dit sur la politique intérieure pendant le journal de 20h sur TV7.

Le discrédit du discours officiel est probablement dû à plusieurs raisons, mais je suis persuadé que le langage n’est pas la moindre.

2 commentaires:

ramzi a dit…

tous ses jolis perles citer dans le texte , se traduisent par ce simple mot : Langue du bois (trés sec)
ou bien : la langue des sourds et non voyant

Les journalistes de l'Agence OFFICIEL TAP suivi par les journalistes de La Presse De Tunisie , trnasmis enfin vers les Journalistes soit disant indépendant '' les Boudourou et Cie) sont des maitre de 1er classe dans ce domaine .


ramzi

Abdallah tounsi a dit…

je suis Tunisien,je vie en Tunisie et pourtant je ne regarde presque jamais les infos de TV7.
pourquoi??
et bien la raison est simple,
à 8h du soir, après une longue journée de travail et un bon embouteillage à place Pasteur,
je ne suis pas prêt à faire un effort intellectuel supplémentaire pour comprendre le message de la speakerine.
Si je ferme les yeux et je pense au JT de TV7, je vois directement le mufti dans son bureau avec l'arrière plan en faïence!!


même le mufti n'échappe pas à la règle.
en effet pour annoncer un message plutôt clair (AïD ou pas)
il ne nous épargne pas une introduction inutile de 10 minutes.

je ne vous raconte pas la déception quand le mufti n'annonce pas le jour férié.... pardon, le jour de l'Aïd.