dimanche 13 septembre 2009

Échiquier politique Tunisien

Voici une tentative de représentation de l’échiquier politique tunisien.
Les partis politiques y sont positionnés selon deux axes :
  • L’axe des abscisses est un axe classique gauche / droite, légèrement adapté : on mettra à droite toutes les tendances conservatrices (islamistes) et arabisantes (nationalistes) ainsi que les tendances économiquement libérales (on est dans une lecture très française de la droite).
  • L’axe des ordonnées classe les partis par leur légalité / proximité du pouvoir. En haut, on trouvera LE parti et ses vassaux ainsi que les partis légaux ayant des députés à la chambre des représentants. Plus bas on verra les partis légaux sans députés et enfin on verra les partis non reconnus.
La taille de chaque bulle correspond (de manière subjective et relative) à l’importance du parti. Ceci dépend non seulement du nombre d’adhérents, mais aussi de la notoriété nationale et internationale. Bien qu’elles ne soient pas partis, j’ai inclus dans ce schéma deux organisations qui comptent (UGTT et LTDH).



9 commentaires:

Anonyme a dit…

Je ne pense pas que la LTDH soit un parti politique. Plutôt un organisme de défense des droits de l'homme!

Barberousse a dit…

Absolument! c'est d'ailleurs exactement ce que je dis dans ma dernière phrase (et d'ou la couleur et les pointillées).
Il m'a semblé que l'UGTT et la LTDH sont des organisations tellement importantes dans notre paysage politique qu’on ne peut pas les ignorer lorsqu’on parle d’échiquier politique.

pink_panther a dit…

belle schematisation!

khayati a dit…

Si vous considérez le PVP pour le progrès comme un parti de gauche... Chapô. N'est-ce pas lui qui a squatté le nom d'un autre parti non reconnu? Alors! la politique, ça se fait quand même avec une morale...

Anonyme a dit…

Exercice très intéressant!
Par contre je n'arrive pas a cerner ta définition de la droite.
D'abord, tu la définis comme une droite nationaliste. Or le nationalisme est un concept souvent défini par opposition a autre chose: en France il est défini par opposition a l'immigration, en Tunisie du début du siècle il était défini par opposition au colonialisme et dans la Tunisie des années 60 il était défini par opposition au nationalisme arabe. Aujourd'hui comment définirait-tu le nationalisme Tunisien?
Deuxième point, l'opposition entre Gauche socialiste laïque et droite conservatrice et économiquement libérale. S'il est vrai qu'aux Etats Unis, il y a un lien étroit ente capitalisme et protestantisme, rien n'est moins clair quant aux orientations économiques des conservateurs religieux dans les pays arabes.

Troisième point, je ne pense pas qu'il y ait une droite et une gauche en Tunisie. La gauche est marginalisée et elle n'est rien de plus qu'une bande d'intellectuels francisans (c’est plus un style de vie qu’une idéologie). La droite est ambigüe et difficile à cerner, et il y a plutôt un centre qui occupe toute la place (d'ou ta représentation judicieuse du RCD au centre).

Barberousse a dit…

@khayati : Je suppose que vous faites référence à TV (Tunisie Verte) qui est toujours non reconnu (voir schéma). Le classement a gauche vient du fait que c’est un parti écologiste, mais cela ne porte aucun jugement sur son action.

@Anonyme : Merci pour ce commentaire, car c’est précisément le but de mon post. Par cette tentative, j’ai essayé de représenter les acteurs politiques autrement que selon la lecture classique : avec ou contre le pouvoir.

Concernant vos trois points :

1 –Il s’agit en effet de définir le nationalisme Tunisien . Je crois qu’il existe, et il constitue l’idéologie majeure du Parti au Pouvoir par exemple selon laquelle l'intérêt national prime sur toutes les autres considérations (arabes, islamiques, …). Il se manifeste aussi par l’importance donnée à la question d’identité nationale. Est ce une idéologie « contre » quelque chose comme vous dites ? je crois que oui : il ne faut pas oublier que les tenants de cette idéologie insistent sur la vulnérabilité du pays (économique, sécuritaire, …) et agissent en fonction.

2 – En classant les conservateurs et les libéraux à droite, je n’affirme pas qu’il y ait un lien quelconque entre ces deux idéologies, comme aux USA. Mais je trouve votre remarque intéressante, car si vous y pensez, les islamistes sont très libéraux (propriété privée, commerce, respect des riches, …) au même titre que les protestants.

3 - Pour ce classement, j’ai repris l’axe droite gauche, version française, et je l’ai utilisé de manière conventionnelle. Mais en effet, est ce le bon référentiel? J’en doute autant que vous. Il faut donc le travailler et l’affiner pour arriver à une perception juste.

stetoscope a dit…

Ciel, une matrice... Ah, les (dé)formations professionnelles.

Slim Amamou a dit…

Il me semble qu'il y a une coquille. POCT et non pas PCOT. Quoique je ne suis pas sur, je n'arrive pas à me rappeler c'est l'acronyme de quoi.

Profilo a dit…

Belle schématisation et effort louable mais j'ai qques remarques:
1/ quand tu mets un axe il faut je pense que les deux orientations de l'axe soient opposées mais dans ta schématisation rien ne prouve que ce qui est à gauche est moins libérale ou moins islamiste que celui de droite. de plus Le RCD est plus à droite vu très libéral par sa politique de privatisation à outrance.
2/sur l'axe des ordonnées je ne comprends pas pourquoi le PUP est plus haut que le RCD. Ce dernier ne devrait pas être et de loin le plus haut vu qu'il a 80% de députés?
3/Mettre libéral et islamiste au même niveau n'est pas trés judicieux. En général les islamistes sont pour l'isolement contre le tourisme contre les étrangers contre la modernité et pas libéral