mardi 17 juin 2008

Mare Nostrum (1/2)

Notre chère mer du milieu est au centre de l’actualité : A l’approche du 13 juillet, date du lancement officiel de l’Union de (ou pour) la Méditerranée à Paris, les commentaires et les opinions affluent, alors de quoi s’agit il ? D’abord pourquoi ? Comme dans tout, il y a des raisons officielles et il y a de vraies raisons. Ensuite Comment ? quelle forme donner a cette union ? est-elle concurrente, complémentaire ou subordonnée à l’UE ?…

Dans ce post, je vais commencer par développer sur les raisons officielles qu’il faut malgré tout prendre au sérieux. En effet, le projet est inspiré par le très sérieux Institut de Prospective Economique du Monde méditerranéen (IPEMED).

L’idée de cette initiative est de passer à l’action après le processus de Barcelone, jugé décevant. Grâce a une approche pragmatique sur des dossiers concrets dont voici les principaux :

  1. Eau : déficit hydrique de plusieurs pays de la rive sud devenant inquiétant et l’alerte de pénurie est là. La collaboration avec l’Europe facilitera le financement d’usines de dé salement.
  2. Pollution : Il est prévu de créer une agence de bassin gérant et traitant les sources de pollution notamment les rivières qui s’y déversent.
  3. Migration : au-delà des enjeux politiques et politiciens de cette question, l’idée est de collaborer pour trouver une solution humaine a ce phénomène sachant que l’Europe aura de plus en plus besoin de ces flux migratoires a cause de ralentissement démographique.
  4. IDE : Les investissements directs étrangers restent faibles en dehors des hydrocarbures. Il s’agit de stimuler ces investissements via une banque de développement dont le rôle serait équivalent à celui de la BERD en Europe de l’Est.
  5. Education : accélèrer les partenariats entre universités des deux rives, et pourquoi pas imaginer a moyen terme la mise en place d’un programme d’échange type Erasmus.
  6. Histoire : enfin, mettre en place une commission pour harmoniser ce que les uns et les autres apprennent de l’autre comme ont fait la France et l’Allemagne.

Que des bonnes idées qui enchantent les amoureux de cette région. Pour les enthousiastes, dont je fais partie, ce projet permettra d’écrire une nouvelle page de l'histoire de cette région, car ce berceau des civilisations qui a vu émerger les trois religions monothélistes, qui a vu passer les civilisations égyptienne, grecque, phénicienne, carthaginoise, romaine, byzantine, musulmane, andalouse, ottomane…et j’en oublie…mérite mieux que le statut d’un lac dessinant une triste frontière nord-sud et truffé de bases américaines et de « Pateras » à la dérive !

3 commentaires:

le retour du Caïd a dit…

"Nous ne sommes ni des affamés ni des chiens" propos de Mouammar Kadhafi.

Je ne pense pas que khadafi soit possédé par un démon,
seulement l'union est beaucoup plus complexe et les enjeux encore plus perplexes que votre article.

et si le caïd avait une vision avant-gardiste ( encore une fois)?

prenez juste la peine d'y penser une seconde.

laabed a dit…

Je pense que le projet de l'union de la mideterrannée initié par le président francais est de faire avaler aux peuples de la rive sud la pilule d'israèl, le reste n'est que de l'hérisie.

Barberousse a dit…

@ retour : Vous avez, ainsi que le guide de la revolution, certainement raison. C'est bien ce que j'entends par "raisons officielles" vs "vraies raisons". Ce post parlait des "raisons offcielles", je compte bien dedier un autre aux "vraies raisons".
Je note juste la grande classe habituelle de Kadhafi pour parler de choses, en effet, complexes.